Lucile Muneret a brillamment soutenu sa thèse de doctorat le jeudi 8 mars à l’Amphithéâtre Bové sur le campus de l’INRA Grande Ferrade à Villenave d’Ornon. Titre : « Le déploiement de l’agriculture biologique à l’échelle du paysage peut-il permettre de concilier gestion des bioagresseurs et préservation de la biodiversité ? L’exemple du vignoble bordelais ».