Des relevés mensuels sont réalisés par la LPO Aquitaine de mai à août et tous les papillons observés dans les inter-rangs sont identifiés et dénombrés.

Pour ce premier acte, des papillons n'ont été effectivement observés que sur 25% des parcelles suivies avec des effectifs de 1 à 4 individus au maximum. Ces faibles effectifs et la faible diversité observés sont probablement liés à une météo printanière froide et humide peu favorable au développement des papillons. Parmi les 6 espèces observées c’est le Myrtil (voir photo), dont les chenilles se nourrissent de diverses espèces de graminées, qui a été le plus abondant. Gageons que l’arrivée de températures plus chaudes permettra de rencontrer une plus grande diversité d’espèces au prochain passage.

Cette opération est financée avec le concours d'Ecophyto dans le cadre du projet DEPHY EXPE OPERA.